Et où est ton coeur?

De prendre la décision de voyager est importante dans une vie. Souvent on va juste faire le point du côté professionnel. Pensant au boulot est c’est tout. Mais en fait c’est beauocup plus que ça à envisager. Il y a le côté sentimental.
Même si je décide de voyager solo; ça ne veut pas dire que j’ai pas des besoins affectifs. On ne peu pas toujours se satisfaire. Un fait à réaliser c’est que notre vie sentimentale est sur une autre case. C’est possible de rencontrer l’amour sur la route. J’en ai entendu beaucoup d’histoires d’amour. Par compte, il faut du temps (beaucoup de temps).
Et même une certaine stabilité qui veut dire de rester sur place pour un moment. Imaginer d’être en mode déplacement constant ce n’est pas évident.
On peu faire des rencontres mais pour que ça va plus loin pas trop sûre.
Entre un flirt à San Cristobal au Mexique … en ajoutant la barrière de la langue. Malheureusement je ne suis pas encore fluent en espagnol. Mais je suis capable de commander ma nourriture (pas si pire, tout commence avec la bouffe). Sur une note plus sérieuse, pas trop le choix de garder ça en flirt de vacance surtout qu’on ne sait pas encore ce qu’on veut. Peut-¸etre que j’ai tout simplement besoin de plus de temps pour moi-même avant de penser à mon coeur.
Mais c’est toujours sympas de flirt surtout avec des hommes séduisants. Ça remonte même son estime de soi. Mais en revenant vers la réalité, on peu penser à plein de chose. Dommage qu’il ne peu pas devenir mon partenaire de vie. Et voyager avcc moi.

sunday funday 005
Vous avez vous eu des flirts de voyages?

Montericco

Complètement au sud. On se laisse vite aller par le sable noire (petit extra qui vient des volcans). Je n’ai pas été à la mer; pour mon excuse, les vagues sont très forte. Parfaite pour les surfeurs c’est certain. Par compte j’ai sut profiter de la piscine.
Ou simplement relaxer sur les hamacs.
Mon passage à Monterrico n’était pas le fruti du hassard. J’y allais aussi pour faire du volontariat au Cocori Lodge. Un très bel endroit (assez isolé du centre de Monterrico). Avec un 1 km de marche pour se rendre en ville en bus (5 à 7 queutzals), c’est possible. Je me suis aussi retrouvé mal prise … à la recherche des produits pour nettoyer mes verres de contact. En fait ce qui peu paraitre simple pour un, peu devenir très compliqué. Après quatre jours, j’ai pu trouvé une pharmacie pas trop loin del’église en ville.


Témoignage sur mon volontariat à Cocori Lodge:
Trop de promesses face à la réalité que je pourrais dire. Disant que j’arrivais en me disant que j’allais faire de la promotion, et bartending (on allait m’apprendre). Et même ressortir avec une base comment gérer un site touristique. En arrivant sur place ce n’était pas ça du tout. Entre travailler dans la cuisine, faire le ménage sans structure de quoi faire, brûler les feuilles dans la cours (j’étais rendu handy-Woman). Sans oublier les promesses d’activités que je devais avoir… mes jours de congés? Bref c’est un peu chère donc pas beaucoup de clients sur place. Même sans client, on travaillait constamment.


Le site était beau ne pas vous mentir. L’expression d’avoir été prise au piège au paradis prend tout son sens. Vous pouvez comprendre que je n’ai pas pu rester plus longtemps (rien n’a été tenue à la base pourquoi donner plus de mon temps).
Par compte je recommande Monterrico, mais peut-être pas un séjour à Cocori Lodge. Excepté si vous vous avez une voiture, avisé que vous allez payer le double ou triple du prix pour un type d’habitation auberge (basique). Pas accès à la cuisine, alors il faut consommer sur place, et les prix sont assez chère aussi. Mieux vaut être avertie dans tous les cas.

Coup de coeur à Panajachel

Dreamboat Hostel


J’ai pu séjourné dans cet hostel qui est classé dans le social. La différence entre un hostel social VS un party hostel revient bien entendu le bruit. C’est un endroit porter à sociabiliser dans les aires avec comme thème la famille. Que ce soit pour manger, boire un verre, ou jouer (drinking game).
J’ai eu la possibilité de m’entretenir avec les propriétaires du DreamBoat, et j’ai trop aimé leur vision. Sans oublier une mention spécial pour le staff. Petit shout out, car c’est là que j’ai fais mon tatouage (toujours en guérison).
L’accès à la cuisine, et très bien situé avec toutes les tienda (magasin), restaurants ou épiceries. De plus le soir pour 30 queutzal, Pour une soirée ça peu être sympa. Mais j’ai plus préféré préparer mes repas dans la cusine en toute liberté. Et honnêtement avec tous les restaurants dans le coin, c’est vraiment bien.
Il y a aussi un bar; l’occasion d’échanger avec d’aures voyageurs.

Présentation des propriétaires:


Les deux viennent de l’Australie, et ce sont des eux-même des backpackers qui à force d’avoir voyager le monde; connaissant de la réalité d’un voyageur et de leur besoin.
Luck:
Un backpacker depuis déjà dix (10) ans.
Le but avec le Dreamboat: Rencontrer de nouveaux amis, et son objectif pour la première année de l’hostel est de créer une grande famille (actuellement l’hostel à 7 mois d’existence, et ils sont bien parti pour en ajouter d’autres années).
Sa mission est de créer plus d’auberge et de pouvoir conitnuer faire ce qu’il aimait.
Mitch:
Un professeur de mathématique au high school, et il travaillait avec les enfants avec des besoins spécials. Des deux (2) on peu reconnaître sa personnalité colorés. Sans aucun doute on peu le savoir que c’est un gars de party, en même temps a une nature qui aime le public. Son plus grand challenge?
D’avoir un grand hanghover (après avoir trop bu), et devoir reprendre ses responsabilités au landemain.
Sa motivation? Avoir du plaisir et s’amuser (définition du bonheur que tout le monde veut en fin de compte).
La description du succès: Être heureux.
Le conseil que Mitch donne à tout nouvel entrepreneur?
Peu importe ce que tu le fais, c’est important d’avoir du plaisir. Ne perdez pas vos cheveux et avoir du plaisir dans ce que l’ont décide.

Autre point positif:
À proximité du lac pour visiter les autres villages. Gros shout out pour San Marcos: pour les vegan lovers, artistes, et en quête de médidation c’est un arrêt que je vous consel. Sinon pour faire la fête, San Pedro Laguna reste un incontournable bien évidemment.
Bref, il y a douze (12) villages qui n’attendent que vous.
Alors n’hésitez pas à les explorer!

Petit coin de paradis: Panajachel

Une destination surprise sur moi, car je n’avais pas prévu d’y aller. Agréable surprise si je peux le dire ainsi. À peine en arrivant j’ai succombé dans le charme. Étant localisé à même pas 2 minutes à pied du lac, j’en suis encore sous le charme. Le genre d’endroit que j’aime, on peu tout faire en marchant. Quoi demander de plus?


Je n’ai pas fini d’explorer le secteur (je viens d’arriver). Par compte sans aucun doute je suis en amour avec le vibe. Un sentiment que je n’avais pas ressentit en étant à Antigua. Déjà dans mes plans, je compte rester par ici pour plusieurs jours (pour ne pas dire semaines). Un plaisir d’être ici.


Sans oublier les rencontres que j’ai pu faire… et que je n’ai pas fini de faire.
Bon je vous reviens sous peu avec un bilan plus complet!
Alors si vous envisager de visiter Guatemala, je vous conseille fortement Panajachel. En vous rappelant que vous allez être à proximité de visiter plusieurs villages (12 au totales, un peu ambitieux de toutes les visiters mais qui sait)

LES RELATIONS TYPE FRÉQUENTAITON

L’étape de la fréquentation est simple: le moment d’apprendre à connaître quelqu’un et de voir s’il y a compatibilité pour aller plus loin. Une étape très importante car le jeu de séduction est important. Apprendre l’un de l’autre. Important de savoir qu’en mode fréquentation; on ne peu pas envisager des projets trop concret avec l’autre car ce n’est pas officiel.
Qu’est-ce que je veux dire par envisager des projets?
Je n’irais pas envisager une cohabitation avec une fréquentation. Ou tant que ce n’est pas officiel, je ne peux même pas envisager de présenter cette personne à mes proches. Être en mode fréquentation ne va pas changer le statut de célibataire. Qui veut dire qu’aucune atttente ou demande est requis envers les parti. Je tiens à préciser ce point car beaucoup d’opportuniste vont essayer d’avoir les avantages d’être en couple, mais refuser l’engagement d’être en couple.
Les erreurs à ne pas faire en étant en fréquentation:
1- Partager ses problèmes financiers à l’autre
Sachez que tout le monde à des problèmes financiers, et des dépenses. Lorsque vous n’êttes pas en relation officielle avec une personne, éviter de partager vos soucis financiers. De laisser savoir à une personne que vous n’êtes pas capable de payer vos factures, ou que vous avez besoin de soutien supplémentaire n’est pas encourageant. Bien entendu, je ne vous dis pas d’aller au-délà de votre budget mais d’exposer vos manques n’est pas engageant pour quiconque de penser à bâtir de quoi avec vous. Comment quelqu’un peu penser à se mettre en couple avec vous, lorsque vous n’êtes même pas en mesure de prendre soin de vous même. Encore plus inquiétant si vous avez 25 ans et plus, vivez encore avec vos parents … Surtout qu’on le sait très bien que l’amour n’est pas tout dans un couple.
Conseil: Gérer vos conseils financiers, prenez rendez-vous avec un conseiller financier pour vous aider à planifier un budget. ET de grâce épargné votre fréquentation comme si vous espérez recevoir son support financier pour vous sortir de la misère.
2- Évitez d’apporter vos règles que vous n’appliquez pas
La façon que l’on veut être traiter va automatiquement réfléter comment traiter l’autre. Si vous ne voulez pas que l’autre vous questionne, pourquoi se permettre de faire de même. Aussi simple que ça: Traiter la personne comme vous voulez être traiter. C’est trop tôt de donner des règles dans l’étape de fréquentation.
Par exemple: Vouloir contrôler comment la personne s’habille (si c’est trop sexy ou pas); vous n’avez aucun droit de vous en mêler. Pourquoi? Car vous n’avez tout simplement aucun droit sur la personne. Et même en étant en couple vous n’avez toujours aucun droit. De vouloir gérer les actions de la personne non plus. Faut rester à sa place.
3- Établir une routine monotone
Imaginez qu.au début d’une relation vous êtes déjà monotone (même ennuyeux) ça peu en dire beaucoup sur la relation. La conversation et chercher à créer des envies est importants. Pour moi c’est vraiment important un homme qui puisse me stimuler intellectuellement. Que ce soit de me parler de voyage, culture globale, ou m’aprendre un champ d’intérêt. De nature impulsive c’est impotant pour moi d’être continuellement en dehors de ma zone de confort. La routine tue le désir tout simplement.
4- Ne pas s’intéresser à votre partenaire
La pire chose à faire est de manquer de s’intéresser à son partenaire. L’encourager dans ses projets, et tout simplement montrer que vous êtes attentif. Chacun on a besoin d’être entourer de gens qui nous amène vers le haut. Comment je peux être avec une personne qui ne va pas m’encourager. Me supporter. Être à la première rangée pour m’encourager?
Quelqu’un qui ne peu pas être là, pour m’encourager dans mes projets. Je ne peux pas me voire créer aucune relation avec lui. Chacun on doit pouvoir s’encourager mutuellement et s’aider à se développer. Dans les actions, l’encouragement et la critique réel.
5- Donner son minimum, et attendre le maximum

Voyez l’étape de la fréquentation comme bâtir un jardin. Ce que vous allez semer dans la terre, en final c’est ce que vous allez récolter. Si vous semez 2-3 graines par là, et vous n’arrosez pas la terre quotidiennement, ou vous assurez qu’il y a assez de soleil. Comment vouloir espérer recevoir quoi que ce soit? On récolte ce que l’on sème.
Trop de gens font l’erreurs, de donner le minimum au début fasse à des expériences passé. Se disant qu’à cause qu’ils ont souffert dans le passé. Mais je vous le dis c’est une grave bêtise. Avant de vouloir entamer quoi que ce soit faut prendre un temps de guérison avec soi-même. Lorsque vous êtes prêt à entamer une nouveau chapitre, Vous allez pouvoir tout donner, et engager une relation veut aussi vouloir dire envisager une rupture. Ça ne veut pas dire que ça doit vous arrêter.
Comment voulez-vous que votre partenaire vous traite comme son roi, si vous lui donner le minimum. Tout ce que vous faite est de réduire vos chances. Personne ne veut bâtir de quoi avec quelqu’un qui n’est pas encore guérit de son passé. Comment on peut penser à donner le minimum, mais s’attendre à ce que l’autre nous donne le maximum? Être en couple veut dire ne pas être égoiste.

photo 002.JPG
Alors j’espère que mes conseils pourront vous êtres utiles.
Au plaisir! Et n’hésitez pas à partager vos propres astuces dans les relations. Chacun nous avons nos perceptions qui peuvent améliorer le tout.

LET’S TALK : À COEUR OUVERT

 

Holla !!!
J’ai décidé de partager à coeur ouvert avec vous. Voici ce qui en est.
Qu’est-ce que je veux pour ma vie?
Me rapprocher dans ma raison, car c’est le but de la vie. De sortir de la zone de confort qui m’a trop longtemps confiné dans un état. Bâtir un plan de vie qui va se rapprocher le plus de moi. Me retrouver. En disant de me retrouver c’est d’être en contact avec le vrai moi. Ce moi qui trop tôt à très souvent été refoulé.
Quel genre de relation que je veux?
Pour moi je recherche l’ouverture, l’honnêtement, la communication et un partenaire. On s’entend par partenaire que juste au sexe ce n’est pas suffisant. J’ai besoin d’être stimuler intellectuellement. Réaliser des projets à deux. Avoir une relation entre l’amour et l’amitié. Pouvoir bâtir de quoi ensemble c’est primordial dans tous les cas.
Où est-ce que je me vois dans cinq ans?
Honnêtement, rendu à ce point de ma vie je ne pourrais pas y répondre. Tout ce que je sais c’est de ne plus être dans la même case que j’étais. Confiner dans une boîte pour travailler 37,5 heures par semaine (ou plus). Rentrer dans un appartement en sentant un vide. Tenter de remplir se vide avec de l’alcool, et ça ne marche pas nécessairement. Payer les factures. Un mode de vie qui nous consumme de l’intérieur.
Alors en décidant de faire un “voyage” c’était l’occasion de me découvrir. De me rapprocher plus de MA raison si on peu le dire ainsi. Car je crois que nous avons tous un but sur cette terre, et ce n’est pas celui de travailler, payer des factures, ou rester confiner dans un système qui nous empêche d’avancer.

LES PRINCESSES MANQUÉES

Je ne sais pas pour vous, mais je déteste l’attitude de ses princesses manquées. Vous savez ses gens qui se croit tout permit (ou pense être meilleure). Alors qu’en vérité, ils n’ont rien du tout à offrir. Se prendre la tête ça ne vaut pas la peine. Personnellement je crois que personne n’est meilleure et peu importe l’avoir de celle-ci, ou les biens matériels.
Petit confidence: autant qu’en général je peux apprécier tout le monde, mais j’ai une limite envers ce genre de personne qui se croit meilleur. Faut apprendre à redescendre et prendre la vie de façon tranquille. Peu importe ta classe sociale car en final on est tous humain.
Pourquoi je tenais à parler de ça?
J’ai pu rapidement côtoyer deux femmes quarantaine d’années ou plus (avec les cernes sur leurs visages je pourrais les donner 50 ans facile); se prendre pour des Queens ratées. Le genre qui viennent un endroit sans saluer les gens, en les regardant de haut. Pensant qu’elles sont meilleures.
Le genre d’individus qui ont un mauvais aura… et que leur absence reste toujours une libération. bref j’avais qu’envie de partager ce qui me passait par la tête.
Et vous que pensez-vous de ce genre de personnes?

SPOTLIGHT: Polish de Sunday Funday

Son nom est Paola Menegazzo de son de de scène Polish qui est la voix féminine du groupe ” Sunday Funday”. Un groupe qui partage un message positif tout en chanson. J’ai pu assister à la réalisation de leur single “Pacifico”, et ce que je retiens est cette énergie dégagée. Passer du bon temps, et simplement relaxer. Enjoys the good life. Je vous confirme que cet état d’esprit en ressort chez chacun. Honnêtement ça fais du bien d’entendre du positivisme.


Entre quelques scènes, j’ai donc eu la possibilité de m’entretenir avec Paola.
Ça va faire trois ans que Paola est dans le groupe avec son mari Joe Merida, et son beau-frère Diego Merida. On peu dire que c’est une histoire de famille tout ça. Travailler en couple demande de la structure, et Paola a sut développer tout ça avec brio.
Le modèle vocale qui a influencée Paola est Beyonce.
Son icon célébrité reste Marilyn Manroe. Elle a même un tatouage à sa mémoire.
Quelques faits sur Paola:
1- elle a 13 tatouages sur le corps (dont celui qui représente Marylin Manroe son idole)


2- elle a perdu 50 livres pour atteindre son physique idéal, de la détermination et discipline pour atteindre sa perfection anatomique. Quand on veut, on peu.
3- son animal de compagnie Cory est un cochon, et il a apparut dans le vidéo ” ASSI” qu’on peu retrouver sur Youtube.
4- sa petite faiblesse: prendre la parole en publique (elle travaille pour surmonter sa peur).
5- en dehors de la musique Paola est éducatrice avec les enfants, et adore se retrouver avec eux. On peu lui souhaiter pleins d’enfants.
6- ayant l’âme d’une artiste voici comment elle se décrit.

Message de Paola:

sunday funday 015.JPG
Être patient car la réussite prend du temps. Faire confiance au temps pour être en mesure d’atteindre l’excellence. Toujours croire en ses capacités, et ne jamais cesser d’y croire peu importe qui croit en nous, l’important c’est de croire en nous.

Ce que l’on peu retrouvé dans la playlist de Paola?
– Somebody that i used to know
– To my love

 

 

Vidéo Pacifico de Sunday Funday a été réalisé; Cocori Lodge Monterrico, Guatemala

Mon expérience avec Air bnB

Bon j’étais décidé d’être transparente avec vous. Peut-être que c’est juste moi qu’y a eu de mauvaise expérience après tout. Ou la prochaine fois je vais être plus méticuleuse avant de confirmer. Par compte ce que je garde de ce service: très négatif.

air b n b 001
Mon 1er booking:
Je voulais me retrouver un peu à Tulum. Et j’ai vu le logement entier avec piscine et Wifi, situé au centre. Vraiment c’était comme ça que c’était présenté. L’appartement était bien excepté que le four ne fonctionnait pas. En final j’ai du déboursé pour mes repas quotidiens. Sans oublier que des travailleurs venaient faire des réparations sur le toi après 7pm. Euh… ok! Sinon, il y avait une piscine et j’avais mon intimité. Le wifi qui avait été vanté en titre était inexistant. Et en vérifiant avec les autres résidents… le problème du wifi était récurent dans toutes les unités.
Pour le check-out:
Pas pratique du tout si on a notre bus qui est cédulé en soirée. Pas évident de sortir en ville avec tous nos sac. En final pour 160 pesos j’ai pu laisser mes valises dans un hostel pas loin de la station de bus. Car dans un Air b’n’b, quand c’est le moment de partir il n’y a pas d’humain pour s’adapter à toi.
L’autre point … près du centre:
Disant plutôt que j’étais à 20 minutes à pied du centre. Encore un autre mensonge déguisé lors de l’annonce. Je comprend que les hôtes veulent louer. Mais ça ne sert tellement pas de mentir en fin de compte.
Et pour mon deuxième booking:


Scandale complet ! L’hôte qui m’avait rassuré que quelqu’un saurait là pour m’accueillir à mon arrivée à Antigua Guatemala. Sachant que je lui avais dis mon itinéraire de San Cristobal de la Casas (Méxique) jusqu’à Antigua Guatemala via Shuffle. Qui veut dire en mode terrestere dans tous les cas. Arrivée sur place la panique… Personne! Les voisins m’ont même dit que c’est un lieu inhabité. Le choc complet. Disant que ça mal commencé mon arrivée.
Ne pas se laisser abattre.

air b n b 026.JPG
Merci à cette femme qui était dans mon shufflte je n’ai même pas pris son nom. Qui m’a accompagné jusqu’à un hostel le plus près. Et a refusé de me laisser toute seule. Une ANGE tout simplement.
Et j’ai pu découvert Selina Hostel … et j’adore leur concept. Justement pour mon séjour au Costa Rica, je refuse de prendre aucune chance avec Air B’n’B, et j’ai tout annulée pour confirmer des réservations avec Selina
– Selina Santa Teresa North
– Selina Tamarindo
– Selina San Jose
Disant que ça fais parti du voyage… faire face à l’imprévus. Mon état d’âme en soirée après tout ça, je dois être transparente avec vous. J’étais ocmplètement en larmes. Mais une bonne nuit de sommeil c’est ça qu’il me faut. Et Selina Antigua est bien situé en ville, et je vais pouvoir découvrir le coin.
Vive l’aventure!

Bilan du Mexique 🇲🇽

Bon, je suis arrivée à la fin de mon séjour au Mexique. Mon expérience général est plus que satisfait. Même avec mon espagnol limité j’y suis parvenue (trop fière de moi).

De Montréal à Cancun:

En arrivant dans l’aéroport j’ai ressentie la facilité que ce soit de récupérer mon sac, et de me rendre à l’aire pour rejoindre mon chauffeur que j’avais réservé.

De nature qui panique, une mention spéciale aux mexicains (hommes, femmes, enfants) de nature qui veulent aider.

J’ai pu aller à la plage de Cancun. Le sable fin sur la peau est reste.

Villadolid reste une petite retraite tranquille pour s’éloigner du côté urbain.

Chichen Itza:

Un monument populaire par compte c’est rendu presque un grand marché à l’intérieur du site même.

Bon moment à Merida:

J’ai bien aimé le coin.

Campeche:

Un petit trésor cet endroit.

Tulum:

Je n’ai pas profité du nightlife mais j’ai aimé passer du temps. Ne pas vous mentir que ça reste un attrape-touriste.

Villahermosa:

J’associe cet endroit au shopping. Plusieurs vendeurs, et boutiques (des bazars). Un endroit qui a tout de même beaucoup de charme.

Et j’ai terminé mon tour avec … San Cristobal de las Casas dans les Chiapas. L’imagine de la chaleur constante du Mexique est un mythe. N’oublions pas que c’est la température des montagnes aussi. Un bon chandail ou sur place vous pouvez acheter un chandail artisanale.

Et voilà pour mon tour du Mexique.