La culture du viol

En 2018, j’aimerais partager un sujet qui me tient à coeur. Petite fille, on grandit avec toutes les mises en garde de faire attention.

– Fais attention comment tu t’habille

Soit pour éviter d’attirer l’attention ou de porter de mauvaise interprétation. Ne pas porter des vêtements trop cours ou de montrer ses formes est un appel de se faire violer. Même si vous ne le dites pas c’est vraiment.
Est-ce que vous le saviez que 1 femme sur 7 est victime d’agression?
Encore pire, que sur la majorité des cas l’agresseur est connu dans l’entourage. Donc l’image qu’une agression se passe dans la ruelle sombre par un inconnu masqué ce n’est pas vraiment ça.
Peut-être que c’est pour ça que la plupart des victimes n’osent pas dénoncer. Peur de la confrontation face à leur agresseur. Surtout lorsque celui-ci est connu dans son entourage. Faire face aux critiques, aux jugements ou encore d’être confronter à la réalité ce n’est pas facile. Vous pouvez tout simplement imaginer tout ce qui se passe dans la tête d’une victime.
Victime ou coupable?
Avec la culture du viol c’est simple les victimes deviennent automatiquement coupable. Combien de fois n’avons nous pas porter des jugements après qu’une femme (ou un homme) a crié une agression. Notre façon de nous tenir, ou même notre tenue. Porter le blâme à la victime est tellement plus facile.
Vivre une agression ça tue un peu de nous… Et encore pire ça retire une partie de nous même.
NON, ce n’est pas un OUI déguisé!
Mon souhait pour ce monde c’est que les gens arrête de fantasmer sur le NON. Et comprendre qu’une femme à le droit de changer d’idée. Encore plus important d’arrêter de forcer la limite. Avec les réseaux sociaux les psychopathes sexuels ont prit le devant. Soit en agressant les femmes via le messenger en montrant leur photo non-désiré, ou faisant des propositions malsaine. Ça aussi c’est du mal.
Mon état face aux agresseurs… J’ai trop de haîne à l’intérieur de moi. Comment est-ce que quelqu’un peu faire du mal à un autre? Pourquoi quelqu’un peu prendre du plaisir à tuer un autre?
Comment peut-on briser la culture du viol?
Mention à Amber Rose qui lutte contre le ” Slut Shamming”. Une cause qui vise à cesser d’accuser la femme. Alors que de l’autre côté en louange l’homme pour les mêmes actions. Une femme peut s’habiler sexy sans vouloir se faire agresser ou mal parler. Une femme peu avoir le droit de faire ce qu’Elle veut s’en plus.

Le décompte peu commencer

download (1)

En approchant un peu plus de mon départ. Laissez-moi vous dire que pleins de doutes m’envahis. Je me demande même si ce n’est pas un trop gros projet. Ou est-ce que je vais pouvoir y arriver même? Par compte chaque fois j’ai un doute. Parrallèlement je reçois des points positifs.
Réservation du vol:
Un vol direct de YUL (montréal) jusqu’à Cancun (aéroport international). Comme je ne suis pas famillière avec le coin, et encore moins le fonctionnement. J’ai même réservé mon service de Shuffle qui va venir me récupérer à l’aéroport.
Ainsi je saurais reconduit directement de à Agavero Hostel à Cancun.


Je regarde les activités offerts, mais je ne veux pas planifier un itinéraire, mais laisser place à ce qui me saura offert. Mon sac à dos est prêt. Outre de me dire que j’approche dans l’étape de la réalisation. Tout ce qu’y me reste à faire est de me préparer.
Si vous avez déjà été à Cancun, n’hésitez pas à partager vos conseils, et même astuces. Ou juste votre expérience générale.
Au plaisir!

PRESQUE EN MODE DÉCOMPTE

Je suis à trois semaine de mon départ. Encore une fois j’ai beaoucoup de stress de ce qui va être la suite. Mais une chose que je me dis …ça ne peu pas être aussi pire que maintenant. (ce que je vis). Là je suis en mode de raptrié mes effets chez ma mère en Haiti, et de garder les autres turcs en stockage room (srutout les trucs d’hivers qui ne vont pas trop être utile dans le sud). Au fait je peux vraiment dire que le décompte commence pour de vrai.
Un sentiment de confort dans ma vie:
Pour commencer, j’ai réservé mon chauffeur qui va venir me chercher à l’aéroport de Cancun. On s’entend que le plus grand stress en sortant de l’avion, est de savoir c’est quoi la suite. Au moins je le sais qu’en sortant de la douane de l’aéroport, un chauffeur va être là pour m’accueillir et m’amener à mon site d’hébergement.
Arrivée sur place… j’aurais le temps de vous faire un review. Mais ça retire un stress c’est certain je vous l’avoue sans aucun doute.

Trop plein du Québec

Mon besoin de partir d’ici est si grand. Tout autours de moi commence à m’épuiser. Peut-être que c’est le système. Ce système qu’on nous a appris étant la norme. Qui veux dire de travailler le 37,5 à 40 heures ou plus par semaine. Ainsi pour contribuer à payer les taxes en sachant que nous sommes la province la plus surtaxée (Vive le Québec! ). Un système capitalisme, non je ne vais pas vous parler de politique ou d’économie. Mais plutôt de mon épuisement face à notre système.
De travailler avec acharnement. Se faire prendre notre argent, couper des services, et encore pire ce même gouvernement va décider qu’on lui doit de l’argent d’avoir travailler. On nous a fait croire que le travail apportait la liberté. Mais en réalité, c’est une chaîne d’être nous même. Même faire une demande de vacance peu devenir épuisante.
Justement j’aimerais retrouvé mon amour pour cette place qui m’a vu grandir. Pour ce faire parfois mieux vaut partir… pour être en mesure de mieux apprécier. Revenir avec des yeux nouveaux même. De jour en jour, je m’approche de plus en plus de mon départ. Moins d’un mois qu’il me reste, et j’ai plusieurs émotions qui me travaille. Bien entendu il me reste quelque détails à paufiner mais je ne m’inquiète pas. Je le sais que c’est la chose à faire dans tous les cas.
Bon j’avais un peu envie de partager mes états d’âmes avec vous.

Changement dans mon intinéraire

Coucou !!!
Je suis à moins d’un mois de mon départ. Toujours être prête au changement fait parti de mon aventure. Justement mon séjour au Mexique (ma première destination) va changer. Disant que suite à l’arrogance du propriétaire de Puerta Vieja Hostel ( Hola Daniel, quand tu ne comprend pas des explications de base faut chercher à comprendre tout simplement).
En fin de compte c’est simple tout arrive comme ça doit arriver.
Par compte je garde un arrière goût de San Cristobal et encore plus de Puerta Vieja Hostel… Merci encore à Daniel sans rancune. Outre tout ça, je m’attend de passer une super beau séjour dans les autres destinations sans aucun doute. Que du plaisir qu’y va m’attendre même.
Donc je vais passer quelques jours à Cancun. Et une amie va même venir me rejoindre dans mon parcours ce qui n’est pas n’importe quoi. Un grand plaisir pour moi dans tous les cas.
Bon je tenais à faire un petit update sur mon aventure qui représente beaucoup. Mon sac est prêt et à chaque jour qui passe, je m’approche terriblement de la date. Je peux vous le dire que c’est même très stressant. En même temps l’excitation je peux le sentir dans tous les cas.

LES ASTUCES SUR LA PROFESSION MAQUILLEUSE

 

Holla !!

4f384fa8c04d8.jpg
Voilà j’ai décidé de mettre sur pied un cours pour en faire bénécier le plus de personnes. Que vous soyez déjà dans le milieu, ou prévoyez l’être. Suite à ma formation en maquillage, j’ai pu développer des points professionnelles utiles. Alors pourquoi ne pas les partager avec vous?


Pour vous rappeler que peu importe les domaines; d’investir dans son développement est primordial. C’est aussi très important dans le domaine du maquillage.


J’aimerais donc offrir un coaching personnalisé à 15 personnes ce mois-ci. C’est à dire un suivi personnalisé pour vous conseiller lors de la création de votre portefolio de maquilleuse. Vous assister pour votre présentation, et vous coacher dans vos débuts.

Alors ne manquez pas l’opportunité de passer votre carrière à un autre niveau!

COMMENCEZ PAR ICI !!!

 

Qu’est-ce que vous attendez au fait?

 

MIAMI BEACH CITY

Holla !!!

Sans aucun doute Miami Beach reste dans mes tops. J’aime trop la liberté des gens. Sans aucun doute le côté mondain. On ne peu pas oublier de mentionner l’ambiance. Un petit détail qui fait toute la différence. Peu importe où je suis, j’aime ça le comparer à Miami Beach.


Par exemple: lorsque j’étais à Barcelone (secteur de la Rambla, et pas loin de Barceloneta), ceux qui connaissent peuvent témoigner que c’est un endroit d’ambiance. Je pense que la seule différence entre les deux: en Europe les club terminent plus tard. Genre vers les 6-7 heures du matin. Honnêtement je n’ai jamais pu rester jusqu’à la fin.
En restant dans les confidences, je n’ai jamais pu rester jusqu’à la fin des soirées à Miami Beach. Entre les Pré-party, et le party… j’arrive souvent à saturation vers les 2:00 am. Un endroit qui est capable de brûler mon énergie est le top. Sinon j’aime la vie au quotidien. Les gens font ce qu’ils veulent, et surtout porte ceux qu’ils veulent en fin de compte. J’aime la mentalité des résidents au fait.
Les autres raisons que j’aime cette ville:

– Les musées (Eh oui, peu importe l’endroit que je visite j’aime bien visiter les musées. L’histoire et les arts j’ai toujours aimé au fait).


– Les sites ( Le memorial pour les juif, le jardin botanique, le zoo, et autres endroits mythique qui est là depuis longtemps avec son histoire).


– Les quartiers qui représente les autres cultures (Little Havana, etc)


– Les restaurants ( Étant une Foodie Lovers je peux trouver de tout pour me satisfaire).


– Le shopping ( Lincoln boulevard, et les autres boutiques)


– Les ateliers d’artistes (Pour les fans d’arts, et les artistes de rue).
Ok, bien entendu la plage reste un incontournable. Que ce soit de se lever plus tôt, pour profiter du yoga sur la plage. Ou simplement, de passer un après-midi avec des sandwichs. Profiter de la vie urbaine tranquille sans stresser par le temps.

10686906_1484693078484702_7875314032170145264_n
Est-ce que vous aimez autant Miami Beach que moi?

We love New York

New York City = la ville lumière en Amérique du Nord.
Partout dans le monde on connait cette ville. Pour ma part, j’ai décidé de présenter mon itinéraire. Évidemment ce que j’aime dans cette ville ça va rester les restaurant (le street food en particulier). Pour une food lovers comme moi, sans aucun doute, je peux vous dire que j’y ai retrouvé tout à fait mon plaisir. Par compte d’y rester trop longtemps ce n’est pas une bonne chose.


C’est trop facile de gagner des kilos par ici si on n’y prend pas garde.
Outre la bouffe, j’aime beaucoup participer à la vie urbaine. Me rendre à Madame Tussaud, c’est vraiment trop bien. Me promener au parc, ou dans les autres sites populaires les incontournables. Et oui je suis ce genre de touriste.


Brooklyn: C’est une petite richesse de s’y retrouver. Le fameux pont de Brooklyn. Le mélange des cultures antillaises et latinos dans les rues.


Pour le nightlife: J’aime bien les soirées de comédies (voire la relève des comédiens). Ou sinon j’aime les soirée de karaoké (Oh que oui je suis ce genre de personne qui se prend pour une chanteuse le temps d’une soirée.).

Et vous qu’est-ce que vous aimez New York?

MYTHE DE LA SOLITUDE DANS LES VOYAGES SOLO

Holla !!!
Si je dois choisir entre voyager en solo ou en groupe. Sans hésiter je vais opter pour le solo. Pourquoi? Pour la dépendance que ça me donne. Sans oublier les possibilités de me retrouver avec moi même. Comment puis-je élaborer sur ça? Pour commencer, j’ai pu développer beaucoup en moi en faisant des voyages en solo.
Apprendre plus à me débrouiller toute seule.
Qu’en le veule ou pas?
C’est une expérience qui nous met de l’avant vers nous même. Et juste ça c’est incroyable.
L’accès vers les gens et la culture:

C’est beaucoup plus facile de rencontrer des gens. De parler avec du monde, même de recevoir des bons plans. Quand on est en groupe, on va rester isoler au gens. Rester dans notre groupe sans vraiment porter attention à ce qui nous entoure. Ce qui nous fait manquer l’occasion de faire des rencontres. Ou découvrir un peu plus à propos de ce qui nous entoure.
Voyager toute seule, mais pas toute seule:
Disant qu’en voyageant tout seule on est plus apte à se faire des rencontre. Ou même s’intégrer à des groupe. C’est sûre que TA personnalité doit être agréable au groupe. Il ne faut pas rien forcer, et juste être soi-même. Sans oublier qu’il faut savoir qu’on est pas les seule qui voyage tout seul, et on peu facilement créer des groupes avec d’autres voyageurs solo.
Déjà le point en commun est flagrant: passionnée du voyage. Ouverture sur le monde, et avec ça en tête tout va se faire tellement bien.
Avouons-le que lors de mes séjours en solo, par moment c’est moi qui devait s’isoler pour me retrouver toute seule. Oui par moment ça fait du bien de se retrouver toute seule. Contrairement à beaucoup de monde, j’aime bien manger toute seule, ou juste me promener dans les rues toute seule. Avoir mes petits moments à moi.
Au même moment, j’ai pu développer en moi que je suis une personne qui aime rassembler les gens. Disant que j’étais le genre qui allait amener d’autre à s’intégrer. Facilement, je pouvais me retrouver dans un groupe d’une dizaine de personne (ou plus) pour faire des excursions, ou passer le temps. Même de faire des repas en groupe.
Alors si l’aspect d’être confronter dans votre solitude vous empêche de faire l’aventure de votre vie. J’espère que ça va pouvoir vous aider.