Mon tour du Mexique đŸ‡ČđŸ‡œ

En arrivant je me voyais installĂ©e pendant plusieurs jours Ă  CancĂșn avant de me rendre au Guatemala 🇬đŸ‡č Mais notre plan doit toujours ĂȘtre prĂȘt d ĂȘtre modifiĂ©. Alors en quelques jours j’ai pu expĂ©rimenter un itinĂ©raire complĂštement diffĂ©rent. J’ai tout simplement embarquĂ©.

🌮ArrivĂ©e Ă  CancĂșn j’ai pu y passer 3 nuits avant de dĂ©buter une aventure

Valladolid

Chitchen Itza

Merida

Campeiche

Et de retour Ă  CancĂșn pour quelques jours

Ensuite je prĂ©vois visiter Tulum (Playa del Carmen). J’ai dĂ©jĂ  rĂ©servĂ© mon condo. Entre profiter de la nightlife du coin j’avais besoin de me retrouver dans un peu de luxe

Ensuite, il y a San Cristobal de Chiapas pour terminer ma visite du Mexique. En vĂ©ritĂ© c’est tellement un grand pays avec tant de richesse Ă  visiter.

Mon challenge de HSP(highly sensitive person)

TrĂšs tĂŽt ma sensibilitĂ© Ă  Ă©tĂ© l’un des premiers traits dĂ©velopper chez moi. Vous savez lorsqu’on tout petit, et notre personnalitĂ© ce façonne. Par compte c’est trĂšs rĂ©cemment j’ai mit un nom plus scientifique Ă  ce Trop pleins d’Ă©motions.

Mon amour rĂ©el pour les gens. Ou mĂȘme ma facilitĂ© de pouvoir crĂ©er des contacts. Du mĂȘme sens mon attachement en est rĂ©el. Je ne vois pas ça comme une mauvaise chose au contraire ça me permet de rencontrer diffĂ©rentes Ăąmes (tout ĂȘtre vivant en possĂšde une)

Mes émotions sont mit en épreuves constant des départs. Aussi je dois me préparer à laisser entrer de nouvelles personnes qui veut dire que mon mur de protection le retirer.

Encore me rappeler que je suis encore au dĂ©but de cette aventure en fin de compte. Encore tant de chose m’attend

PETIT TOUR À CENOTE (chute d’eau dans les grottes)

Pour les tĂ©mĂ©raires qui veulent faire le saut du 50 mĂštres .. c’est un GO FOR IT!! Avec l’achalandage des gens … nos amis les poissons sont discrets.

Mon opinion:

Trop de gens, tue le charme des lieux. Pour 80 pesos ça vaut le dĂ©tour Mais ne vous attendez pas Ă  recevoir un spa fishing ou encore moins Ă  voir beaucoup de poissons dans l’eau. Je le vois plus comme un attrait touristique pour permettre aux gens de faire le saut … ou voir c’est comment dans une grotte.

VISITE DE CHICHEN ITZA

Un incontournable Ă  visiter lorsque nous sommes Ă  Yutucan. Je ne regrette pas de l’avoir fais. Ca fais parti de l’histoire. Les constructions du peuple Maya.

En arrivant sur le site on voit l’engouement du public. Bravo aux mexicains de travailler Ă  l’entretien de votre site historique.

Point moins négatif:

Beaucoup trop de marchands ou vendeurs ambulants qui on envahie les lieux. Et qui sont installĂ©s Ă  tous nos paS. Ils faut presque dire sans arrĂȘt ” No Grazia”. Pour ĂȘtre plus stratĂ©gique face au site ça aurait mieux de les regrouper Ă  certains points. MĂȘme prĂ©voir des kiosques d’eau car le site est grand … non ce n’est pas qu’un monument Ă  visiter.

Les Flip flop:

Je me rappelle qu’un blogger (ou youtubbeur) avait recommandĂ© de porter soit des sandales de marches ou des espadrilles. Bon j’ai fais le parcours avec mes Flip Flop qui n’ont pas survĂ©cu Ă  la journĂ©e. Terrain trĂšs rustique de roches, et terre dure. Bon maintenant je le sais!! RIP Ă  mes Flip Flop!!!

Mes conseils:

Si vous dĂ©cidez d’y aller, voici mes recommandation pour passer un bon sĂ©jour.

⁃ Des espadrilles ou sandale de marche

⁃ Un chapeau ou une casquette

⁃ De la crÚme solaire

⁃ Lunette de soleil

⁃ Bouteille d’eau

⁃ Un snack (noix, biscottes)

⁃ Appareil-photo

J’espĂšre que ça vous a plu ?!

À la prochaine !!!

DAY À LA PLAGE

DSCN0085.JPG

Enfin j’ai pu profiter de la plage de Cancun. Le beau temps Ă©tait au rendez-vous (que du plaisir dans tout ça). Du sable fin, et doux sur la peau. L’eau qui Ă©tait Ă  la bonne tempĂ©rature. De grosse vague mĂȘme si ce n’Ă©tait pas trop. Bref pour quelqu’un qui est pas trop habituĂ© de se baigner dans l’ocĂ©an, c’Ă©tait de quoi.
Petit astuce pour passer un bon moment Ă  la plage:
– crĂšme solaire
– une bouteille d’eau (toujours important de rester dĂ©shydrater)
– une paire de Flip Flop
– une natte de plage (tissus lĂ©ger car les serviettes gardent le sable.Et c’est trĂšs dificile Ă  le retirer par la suite).
– une paire de lunette de soleil
– le maillot de bain (garder le sur vous, ça va dĂ©jĂ  ĂȘtre plus pratique)
– un snack (un petit tour Ă  l’Ă©picerie pour s’acheter un lunch, ou se prĂ©parer de quoi)
– prĂ©voir un livre, ou un carnet pour se prendre des notes
– un chapeau (ou mĂȘme une casquette si vous ĂȘtes un homme)
Et je tiens Ă  ajouter de prĂ©voir des lunettes pour l’eau si possible. Surtout si vous portĂ© des verre de contact, ou ĂȘtes simplement fragile des yeux. Un petit plus que vos yeux vont pouvoir vous en remercier … je vous l’assure.
Par compte, de passer une journĂ©e Ă  la plage s’est Ă©puisant. Qui l’eut cru en fin de compte? De rester Ă©tendu sur le sable. De jouer dans l’eau. Profiter du soleil mĂȘme ça Ă©puise vraiment dans tous les cas. Mais on ne va pas s’en plaindre au contraire. Un moment qui fait du bien de pouvoir se relaxer. Et que de pouvoir passer Ă  soi-mĂȘme.

JOUR 1: ARRIVÉE À CANCUN, MEXIQUE

day 1 mexico 203.JPG

Avant mon dĂ©part pour l’aĂ©roport: J’ai fais un bond du lit en passant que j’Ă©tais en retard. Vous savez le trac du jour d’un dĂ©part. Il y a de l’adrĂ©naline sans aucun doute. Disant que j’en avais beaucoup trop. Du coup en pensant manquer mon vol. J’ai pris un taxi. 49$ de course avec le taxi. Au moins le chauffeur Ă©tait trĂšs sympathique. Moi qui Ă©tait sur les nerfs, disant que de converser de tout pendant le trajet m’a dĂ©tendu.
Mon conseil: Ne pas stresser, et faire confiance Ă  son instinct !!! Disant qu’avant de me coucher j’avais mis mon rĂ©veil pour ĂȘtre Ă  temps.
À l’aĂ©roport: Je suis donc arrivĂ©e plus tĂŽt. Par la suite j’ai payĂ© des frais de 25$ pour mon backpack car mon sac Ă  dos de jour comptait pour un sac. Et on ne peut pas avoir deux sacs comme bagage Ă  main. Petit dĂ©tail que je viens d’apprendre.
Pendant le vol tout c’est bien passĂ©.

day 1 mexico 131
OUi! On supporte le Brazil Ă  fond!!! Et vous quel pays est-ce que vous supporter dans tous les cas???

En arrivant je pouvais rechercher le chauffeur que j’avais rĂ©servĂ©. Heureusement que j’avais pu le rĂ©server. Ça retire un stress en arrivant dans un pays qu’on ne connais pas. Par compte un fait que j’ai notĂ©. Il y a aussi un autobus qui amĂšne en direction de l’aĂ©roport. Petit dĂ©tail qui est trĂšs bon Ă  savoir.
Point positif: TrĂšs bon accueil des mexicains. Ils vont se proposer Ă  t’aider, et leur serviabilitĂ© c’est quelque chose qui les domine. Sans aucun doute voici les traits que j’ai pu voir chez eux.
Mon hĂ©bergement est bien situĂ©: au plein coeur du centre-ville. Proche des restaurants, services bancaires, et un peu de tout. Un plaisir complet mĂȘme.

Mon premier repas mexicain: Pina colada (j’espĂšre qu’il y en a des meilleures par compte). Et un plat de nachos au poulet. Un vrai plat de nachos typique locale. eT je me suis bien rĂ©galĂ©. Par compte je n’irais pas dans ce restaurant.


Petit dĂ©tail nĂ©gatif: il faut ĂȘtre ferme pour demander son change, car sinon les mexicains vont le prendre pour un cadeau. J’ai compris ma leçon. Et prochaine fois que je vais faire des achats je vais ĂȘtre ferme (entre une mince ligne d’ĂȘtre sauvage s’il le faut). On se fait avoir une fois, mais jamais deux).
En rentrant chez moi, Je me suis un peu perdu. MĂȘme si j’avais pris le bon chemin, j’ai un peu tournĂ© en rond. Les faits Ă  apprendre sui moi; me faire plus confiance, et encore plus Ă  mon instinct car j’ai une bonne façon de voir les choses. Un peu fatiguĂ©e par le vol, et j’imagine le dĂ©calage horaire. Moment relaxe dans la cours, Ă  jouer aux cartes avec les autres. Ensuite je me suis couchĂ©e trĂšs tĂŽt. vers les dix heures du soir. Mon corps avait besoin de dormir. Je compte bien me reprendre (j’ai assez de soirĂ©e Ă  reprendre dans tous les cas).
Et voilà pour ma premiÚre journée!

Quand je partirai…

Le son qui m’inspire: Quand je partirai de La Fouine.
Je ne sais pas pour vous mais je crois en la puissance de la musique. Vivant un trop pleins d’Ă©motions j’ai un peu pris une dĂ©cision radicale de partir. M’en aller loin. Un voyage … sans date de retour de prĂ©vue. C’Ă©tait soit ça oĂč d’y aller plus radicalement. Trop pleins de dĂ©ceptions, de questions… et mĂȘme de tourments. Partir pour mieux faire le plein.
Je pars sans aucun regret. Pour moi c’est simple je ne laisse rien derriĂšre moi. J’ai vite compris que ce ne sont pas tes proches qui vont t’Ă©lever ou te comprendre. Ce sont toujours des Ă©trangers qui vont avoir le plus d’amour Ă  donner. Alors c’est peut-ĂȘtre ça qui m’a encore plus motiver.
J’imagine quand vous allez voire cet article … probablement je saurais dans l’avion. Aucun remords je m’en vais la tĂȘte haute vers l’inconnu. Ce que je me dis c’est que j’avais trop besoin de partir car je souffrais trop. Oui j’aime avoir des moments de sollitudes. Mais je me retrouvais trop seule. Et de partir Ă©tait la seule solution Ă  MA vie.
Un peu Ă©motionnel je vous l’avoue, mais j’ai dĂ©cidĂ© d’ĂȘtre Ă  coeur ouvert avec vous.

GUÉRIR UN COEUR BRISÉ

 

Comment guĂ©rir d’un coeur brisĂ©?
Croire en Dieu. Donner SA vie au Seigneur tout simplement. Dans notre vie, on a besoin de moment pour se retrouver. Apprendre d’ĂȘtre en amour avec soi-mĂȘme. DĂ©velopper une relation avec Dieu. Placer son coeur dans les mains de Dieu, et le laisser faire la suite. Ne pas remettre son coeur auprĂšs de celui qui l’a brisĂ©. Ça ne va pas marcher.
Souvent la personne qu’on veut le plus, est celui qu’on n’a pas besoin. Notre besoin est souvent biasĂ© par nos envies.
Dans le monde de le monde de la technologie; c’est facie de prĂ©tendre. De faire croire que notre vie est meilleur maitenant. Qu’on a pu crĂ©er une meilleure relation aprĂšs nous. Que pour nous montrer que leur coeur Ă©tait meilleur. Faire croire qu’ils Ă©taient parfait (mieux que nous). Faut passer Ă  autre chose tout simplement. Seul le temps va pouvoir faire les choses. Tout ce qu’on peu faire c’est d’avancer. On ne peut pas guĂ©rir en restant Ă  proximitĂ© de ce qui nous a dĂ©truit.
La meilleure façon de guĂ©rir est d’avancer tout simplement. Voici tout simplement ce qu’il nous faut. Avancer sans regarder derriĂšre. Accepter de fermer le chapitre. Pour entamer un nouveau chapitre dans notre vie.

TU MÉRITES MIEUX DANS TA VIE

Je suis croyante, et je crois que Dieu a un plan merveilleux pour moi. MĂȘme si par moment j’ai envie d’abandonner (avouons le que plusieurs fois j’ai envie d’abandonner).
Quelqu’un qui t’aime, ou tiens Ă  toi, veut voir le meilleure en toi, et ne veut pas te voire mal. Il va Ă©viter de te faire du mal inutiliement. Te faire croire que l’amour doit te faire souffrir. Va vouloir passer du temps avec toi. Va faire des geste pour t’avoir dans sa vie. Te donner le meilleu et te mettre dans un Ă©tat pour voir le meilleur dans ta vie.

Fuck mon pĂšre terrestre

 

Les gens ne vont pas se gĂȘner de me regarder et de me juger. De se dire que je suis folle face Ă  mes rĂ©actions. Par compte ils ne sont pas au courant de toute ma douleur. Toute la douleur que j’ai subit. Et vit encore. Manque de conficance en moi. Tristesse infini. Un vide constant qui m’envahit et grandit en moi. Ça ils ne le voiet pas (et s’en fichent de toute façon). Ça j’ai pu le comprendre lorsque mon propre pĂšre m’a abandonnĂ©.Quand j’y pense… de tourner le dos Ă  ses proches Ă  toujours fais parti de sa façon d’ĂȘtre. Si quelque chose ne marhcait comme i le voulait. Basta! Il tournait le dos en prĂ©tendant bouder.
Malheureusement j’ai trop de haĂźne pour lui. Autant que je l’avais aimĂ© et idĂ©alisĂ©… j’ai pu constater que ce n’Ă©tait qu’illusion. Il ne m’avait jamais aimĂ©. Il n’a jamais aimĂ© personne que sa personne. MĂȘme Dieu il a utilisĂ© pour faire croire qu’il avait changer sa vie. Mais j’ai pu voir dans son ceour que du faux.
Heureusement dans mon calvaire j’ai connu la Foi. J’ai appris que j’avais un pĂšre spirituel. Un pĂšre que je ne pouvais pas voire avec mes yeux. Mais qui Ă©tait lĂ . Et si je dois souhaiter bonne fĂȘte des pĂšres, c’est Ă  ce pĂšre invisible que je vais le faire. Car en final c’est lui qui reprĂ©sente mon seul Ăšre dans tout ça.
Souhaitons bonne fĂȘte des pĂšres aux vrais pĂšre…
ET non pas aux lĂąches. Encore moins au fake pĂšre que j’ai eu qui prĂ©tend jouer au sage quand au fait ce n’est qu’un fake. Une image qui montre tout ce qu’il ne faut pas faire chez un homme tout simplement. En vĂ©ritĂ© mĂȘme son nom je dĂ©teste. Pour moi, il est MORT .. et quand j’y pense il n’a jamais existĂ© tellement que ses actions Ă©tait minime dans ma vie.
Et c’est ça !!!