Mon bilan du Costa Rica

Plusieurs personnes m’avaient recommandé de SKIP San Jose. Étant la bornée que je suis, me disant que je me devais de visiter la capitale. J’ai décidé de faire un arrêt. Je pense que tout a commencé. En arrivant à San Jose via mon Shuttle que j’avais réservé depuis l’aéroport, je n’étais pas impressionné. Comme il faisait déjà nuit, j’ai gardé la positive attitude d’explorer le tout en journée. Après tout, ça ne peu pas être si mal que ça.
1ère destination: J’arrive au Backpackers San Jose Hostel
Quartier éloigné du centre, et pas très recommandable que ce soit la nuit (et même le jour, je ne me suis pas sentie en sécurité de l’explorer). Le type à la réception insistait pour un dépôt de 20$ USD en liquide pour la clé. Malgré que j’ai payé pour mes deux nuits via ma carte. Ayant pas pu passer au guichet je n’avais pas de liquide. Finalement, il a comprit que ce n’était pas réalisme à 10:30pm d’insister de la sorte (je l’ai quand même laissé un dépôt de 20$ CAN, même si l’argent Canadien ne vaut rien par ici). J’arrive dans le dortoir de 4, étant la seule, j’ai pu l’avoir pour moi.
Déjeuner étant inclut: en me réveillant, je vais à la salle commune récupérer mon déjeuner. L’employé qui prépare les déjeuner est soit maladroite, n’aime pas sa job ou bête de nature (Ou toutes ses réponses); s’énerve contre moi car je n’avais pas le coupon. Oui, je devais deviner que chaque matin il fallait passer prendre un coupon à la réception avant d’aller chercher son déjeuner (Le type à la réception à oublier le détail). La façon dont l’employé a été grossière… je ne voulais pas rester ici. Expliquant la situation le staff essaye de l’excuser en disant qu’elle ne parle que l’espagnol. Je reviens d’un mois au Mexique, et un mois au Guatemala, et même avec la barrière de langue, je n’ai pas eu affaire à des employés aussi grossier. En plus que le secteur était situé dans un coin pas trop sécuritaire. Décidé que je partais (une nuit de perdu car pas question de revenir là).
J’ai trouvé un Hotel en plein coeur du centre de San Jose (Maragaveto), pas de déjeuner inclut mais le service était déjà mieux. Faisant le tour de San Jose, j’ai tout de suite compris que je n’aimais pas cette ville. Moi qui aime me retrouver dans les villes. Juste de se promener on peu ressentir un côté corrompu et froid. Sans saveur, rien qui dit que je suis dans la capitale du Costa Rica.
Je décide d’aller à la Fortuna.
Petit point positif: le Shuttle avait un groupe touristique, et j’ai eu le droit à un peu d’histoire du pays. Honnêtement ça reste mon seul point positif avec la guide.
Arrivèe à La Fortuna: Arenal Resort Backpackers Hostel est à 3 bloc du parc central. Contente j’arrive pour faire le check-in. Tout de suite à la réception on me dit que je dois payer en CASH (je laisse mon gros sac, et je m’en vais à la recherche d’un ATM). Enfin 10 minutes plus tard je reviens…
1- j’avais réservé pour un dorm féminin de six lits. On m’ a installé dans un dorm MIXTE de 7 lits sans m’aviser que c’était mixte. Plus tard tranquille dans la chambre quand j’ai vu deux types arrivés que j’ai compris. Bon la dame à la réception m’a ensuite remit les clés du dorm féminin, que j’aurais du avoir initialement. Problème résolut.
2- La température n’a pas aidé: saison de pluie. Et La Fortuna étant très pauvre en activité autre que de se promener dans la forêt, ou capturer les serpents. J’ai vite fais le tour. Prenant un Shuttle pour me rapprocher de l’aéroport prête à quitter Costa Rica. Juste trop plein de ce pays qui ne m’a pas séduite, plutôt dégoûtée.
En gros le service à la clientèle par ici: consiste à prendre l’argent. Et c’est tout. Même si l’un de leur employé a fait une erreur = depuis qu’ils ont prit notre argent c’est beau. Genre de mentalité qui m’a tout simplement épuisé!!!
De mon séjour au Costa Rica, ma seule consolation reste que j’ai juste booké une semaine. Pas plus que ça. Imaginez si j’aurais eu le malheur de céduler pour 2 ou 3 semaines. Disant que c’est la plus longue semaine de ma vie. J’attends avec impatience le moment de mon vol pour quitter l’endroit.
Est-ce que je prévois y revenir?
Négatif! Excepté si l’envie de grimper aux arbres, ou de partir en mode excursion dans la forêt me prend. Semblerait que ce soit le genre d’activité offert.
Avez-vous été déçue par une destination qui était dans votre BucketList?