Expérience avec Worldpacker

Pour commencer je suis toujours en voyage. Pour être plus précise, là je suis à Rio de Janeiro (Brésil). Autours de moi les gens sont adorables. dEs amours. Par compte ça reste un pays très dangereux. Beaucoup plus que je l’aurais cru. Disant qu’on ne peu pas sortir avec son appareil photo en mode tourista. Ou prendre des photos avec son cellulaire. Risque de se le faire voler, pire on peu même se faire tuer. Mise en garde des locaux qui m’ont dit qu’ici la vie d’un être humain à moins d’importance que la montre qu’il peu porter à son poignet. Vous pouvez réalisez la peur qui m’a envahit.

Retour sur Worldpacker:

Déçu des hôtes qui m’ont menti. Menti sur ce qui était annoncé, et en arrivant sur place c’est complètement différent. Sachant que j’ai trié les tâches de ce que je voulais… et arriver c’était des auberges à moitié vide… et le boulot consistait à nettoyer. Nettoyer les toilettes, et trucs du genre. Rien à voire avec le côté, promotion, administration d’établissement touristique. Fraude!

Ce que j’ai aimé… le responsable de Worldpacker m’a rembourser 3 nuits d’une auberge pour compenser celui que j’ai laissé (le Maraca hostel). Même à ça je suis décue. Pourquoi ne pas être honnête? Ce n’est pas en mentant que les volontaires vont vouloir rester.

Là, j’attend mon vol pour retourner au Guatemala… et recommencer en quelque sorte mon processus. L’avantage … Nicaragua est à nouveau accessible, et j’ai qu’une envie d’y être pour apporter mon énergie à ce payer.