La bouffe au Mexique

Si vous êtes un Food Lovers, vous allez ressentir du plaisir dans la gastronomie culinaire. Que ce soit dans les restaurants locales, ou le Street food.
Ce que j’ai le plus aimé c’est la possibilté de jouer avec les aliments. Par exemple dans la Street Food, j’ai pu manger des crêpes au fromage et Nutella. Un autre fait c’est la présence de la mayonnaise. Du blé d’inde trempé avec la mayonnaise et très épicés. Il faut le dire dans la nourriture d’ici; les épices et le mélange joue un rôle très important.
Les tacos, nachos, et mais reste un met principale servit avec tout que ce soit dans le déjeuner, lunch ou souper. Tortilla et un peu de tout. Juste vous laisser savoir qu’un déjeuner méxicain reste le plat le plus solide pour débuter la journée.


J’avoue être une Fan du Junk-Food, mais je n’ai pas trop aimé le fast food par ici. Par exemple: Le KFC est fade (presque plastique); alors que les plats typiques étaient très bon. Une bonne chose par dessus tout.

 

Et où est ton coeur?

De prendre la décision de voyager est importante dans une vie. Souvent on va juste faire le point du côté professionnel. Pensant au boulot est c’est tout. Mais en fait c’est beauocup plus que ça à envisager. Il y a le côté sentimental.
Même si je décide de voyager solo; ça ne veut pas dire que j’ai pas des besoins affectifs. On ne peu pas toujours se satisfaire. Un fait à réaliser c’est que notre vie sentimentale est sur une autre case. C’est possible de rencontrer l’amour sur la route. J’en ai entendu beaucoup d’histoires d’amour. Par compte, il faut du temps (beaucoup de temps).
Et même une certaine stabilité qui veut dire de rester sur place pour un moment. Imaginer d’être en mode déplacement constant ce n’est pas évident.
On peu faire des rencontres mais pour que ça va plus loin pas trop sûre.
Entre un flirt à San Cristobal au Mexique … en ajoutant la barrière de la langue. Malheureusement je ne suis pas encore fluent en espagnol. Mais je suis capable de commander ma nourriture (pas si pire, tout commence avec la bouffe). Sur une note plus sérieuse, pas trop le choix de garder ça en flirt de vacance surtout qu’on ne sait pas encore ce qu’on veut. Peut-¸etre que j’ai tout simplement besoin de plus de temps pour moi-même avant de penser à mon coeur.
Mais c’est toujours sympas de flirt surtout avec des hommes séduisants. Ça remonte même son estime de soi. Mais en revenant vers la réalité, on peu penser à plein de chose. Dommage qu’il ne peu pas devenir mon partenaire de vie. Et voyager avcc moi.

sunday funday 005
Vous avez vous eu des flirts de voyages?

Montericco

Complètement au sud. On se laisse vite aller par le sable noire (petit extra qui vient des volcans). Je n’ai pas été à la mer; pour mon excuse, les vagues sont très forte. Parfaite pour les surfeurs c’est certain. Par compte j’ai sut profiter de la piscine.
Ou simplement relaxer sur les hamacs.
Mon passage à Monterrico n’était pas le fruti du hassard. J’y allais aussi pour faire du volontariat au Cocori Lodge. Un très bel endroit (assez isolé du centre de Monterrico). Avec un 1 km de marche pour se rendre en ville en bus (5 à 7 queutzals), c’est possible. Je me suis aussi retrouvé mal prise … à la recherche des produits pour nettoyer mes verres de contact. En fait ce qui peu paraitre simple pour un, peu devenir très compliqué. Après quatre jours, j’ai pu trouvé une pharmacie pas trop loin del’église en ville.


Témoignage sur mon volontariat à Cocori Lodge:
Trop de promesses face à la réalité que je pourrais dire. Disant que j’arrivais en me disant que j’allais faire de la promotion, et bartending (on allait m’apprendre). Et même ressortir avec une base comment gérer un site touristique. En arrivant sur place ce n’était pas ça du tout. Entre travailler dans la cuisine, faire le ménage sans structure de quoi faire, brûler les feuilles dans la cours (j’étais rendu handy-Woman). Sans oublier les promesses d’activités que je devais avoir… mes jours de congés? Bref c’est un peu chère donc pas beaucoup de clients sur place. Même sans client, on travaillait constamment.


Le site était beau ne pas vous mentir. L’expression d’avoir été prise au piège au paradis prend tout son sens. Vous pouvez comprendre que je n’ai pas pu rester plus longtemps (rien n’a été tenue à la base pourquoi donner plus de mon temps).
Par compte je recommande Monterrico, mais peut-être pas un séjour à Cocori Lodge. Excepté si vous vous avez une voiture, avisé que vous allez payer le double ou triple du prix pour un type d’habitation auberge (basique). Pas accès à la cuisine, alors il faut consommer sur place, et les prix sont assez chère aussi. Mieux vaut être avertie dans tous les cas.

GUÉRIR UN COEUR BRISÉ

 

Comment guérir d’un coeur brisé?
Croire en Dieu. Donner SA vie au Seigneur tout simplement. Dans notre vie, on a besoin de moment pour se retrouver. Apprendre d’être en amour avec soi-même. Développer une relation avec Dieu. Placer son coeur dans les mains de Dieu, et le laisser faire la suite. Ne pas remettre son coeur auprès de celui qui l’a brisé. Ça ne va pas marcher.
Souvent la personne qu’on veut le plus, est celui qu’on n’a pas besoin. Notre besoin est souvent biasé par nos envies.
Dans le monde de le monde de la technologie; c’est facie de prétendre. De faire croire que notre vie est meilleur maitenant. Qu’on a pu créer une meilleure relation après nous. Que pour nous montrer que leur coeur était meilleur. Faire croire qu’ils étaient parfait (mieux que nous). Faut passer à autre chose tout simplement. Seul le temps va pouvoir faire les choses. Tout ce qu’on peu faire c’est d’avancer. On ne peut pas guérir en restant à proximité de ce qui nous a détruit.
La meilleure façon de guérir est d’avancer tout simplement. Voici tout simplement ce qu’il nous faut. Avancer sans regarder derrière. Accepter de fermer le chapitre. Pour entamer un nouveau chapitre dans notre vie.

Accepte-toi comme tu es !!!

download

Voici la phrase toute faite que les gens se font plaisir de te balancer en pleine face. Ou encore pour appuyer le tout, ils vont même ajouter ” Dieu t’a créer comme ça, c’est comme ça”. C’est comme si à ce moment les gens s’en fiche de ton état. Non correction! Les gens se fichent carrément de ton état d’âme. Leur monde veulent choisir les tendances à leur guise. Et s’attendent que tu y adhères en un claquement des doigts.
Depuis 2017 .. et ça continu en 2018, la mode est d’être belle au naturel. Pour la femme noire ça veut dire de porter ses cheveux crépus. D’éviter le maquillage. Autant que j’ai étudier dans le maquillage. Je ne suis pas le genre qui se maquille. Un rouge à lèvre… par moment un liner pour souligner le regard.. et HOP! Merci à ma génétique (Thank Mommy !!!) Je n’ai pas besoin de mettre du fond de teint. Encore moins du contouring pour reformer la peau. De toute façon me connaissant j’aurais sauté ses étapes même si j’en aurais eu besoin. Autant que j’aime être coquette (j’aime aussi me sentir libre, et j’opte pour la simplicité plus facilement).
Par compte, il y a quelques années de ça la tendance naturelle n’était pas à la une. C’est comme ça les tendance, c’est là que pour un temps. À quoi bon on devenir fou?
Où je veux en venir au fait?
Pour la femme noire (en parlant de moi), c’est toujours plus compliqué. On a une pression de partout de comment on doit être. Ou encore pire comment on doit agir. Honnêtement ce n’est vraiment pas évident.
Pour commencer, on a grandit en sachant que notre couleur était un obtacle à notre pourcentage de beauté. Oui, je l’admet que dans la communauté noire plus le teint est clair, et plus le pourcentage de beauté augmente. En regardant la TV on remarque ses beautés métissés ou teint clair.
Ensuite on nous repproche de vouloir mettre des extensions capillaires pour changer de style. Pourtant je constate que les caucaciennes (latinas ou autres) ont le FREE PASS dont mettre.
La femme noire est comparée à l’animal VS la femme au teint plus clair est comparée à la femme douce. Si vous ne me croyez pas… Naomi Campbell qui a été nommé la Panthère noire. Depuis quand une panthère était sexy ??!! Ok pour une femme noire ça l’ait donc alors.
Ou le genre de remarque qui sonne raciste à tous les points de vue, tel que:
” T’es dont ben belle pour une noire”
” Mon fantasme est d’être avec une noire”
Nous laisse savoir que notre couleur nous réduit, et nous place dans l’aspect sexuel et sauvage tout simplement.
Nous sommes en 2018, mais jusqu’à ce jour on est encore surpris de voire des femmes noires dans les vidéo (ou qui on des rôles important). Ça veut dire beaucoup.
Ce qui m’énerve c’est l’hypocrisie de certain qui essaie de nous faire croire que les ” Light skin” n’ont pas de prévilèges. Alors que ce sont les mêmes qui vont se plaindre du ” white prévilège”. Avant de réclamer justice, ça saurait bien de faire la vraie justice pour de vraie.
Bon c’était mon petit point de vue.
Je pense qu’aujourd’hui j’en avais beaucoup à dire sur la discrimination des couleurs, et même pour le cas des teintes.
Pour terminer j’aimerais y aller sur une note plus agréable. Big shout out à LARTISTE qui a sut comprendre les injustes que les femmes noires étaient victimes par leurs pairs mêmes.

CHOCOLAT : Lartiste a constatée que la femme noire étant laissée pour compte, a donc décidé de produire un son pour nous mettre en avant. Est-ce que vous réalisez qu’il faut qu’un étranger (non-black) remarque un problème. Et à nos jours certaines personnes vont essayer de me faire croire que tout est beau. Ah bon!! !

Peace et n’hésitez pas à laissez vos commentaires sur le sujet !!!

De la discrimination à Montréal

Travailler dans le tourisme à Montréal

download (3)
Passionnée du tourisme je ne vais pas m’en cacher. Par compte je suis obligée d’être honnête avec vous. Ce n’est pas évident d’obtenir un poste dans le tourisme à Montréal. On a beau être souriante, ponctuelle, démontrée le désir du travail d’équipe. Sans oublier avoir de l’expérience considérable dans le service à la clientèle (des connaissances dans annexes qui peuvent être utile).
Même en 2018 la couleur de ta peau est une barrière. C’est vraiment dommage d’en venir à ce constat. Honnêtement je ne suis pas le genre à utiliser la carte ” discrimination”. Je continue à croire que ce n’est probablement pas de la discrimination.
Par compte en ayant prit le pouls de plusieurs autres gens étant dans le domaine du Tourisme. Un fait m’a été signalé: Pour une femme de couleur, ou j’entend de teint basané (bref), Montréal n’est pas aussi ouvert dans le secteur. Malheureusement en ce moment c’est ce que j’ai pu constaté.
Pour finir sur une bonne note …
Heureusement que des destinations tels que Mexique, Guatemala, Brésil … sans oublier Péru, ma couleur ne semble pas une barrière. Peut-être un jour les barrières de couleurs vont arrêter, et que les gens vont ouvrir leurs portes au gens selon leur réel désir et capacité.
C’est à suivre.
Et vous, avez-vous déjà vécu de la discrimination à cause de votre différence? Que ce soit votre sexe, couleur de peau, background culturel, etc. J’aimerais bien en savoir plus sur ce sujet.