Mon bilan du Costa Rica

Plusieurs personnes m’avaient recommandé de SKIP San Jose. Étant la bornée que je suis, me disant que je me devais de visiter la capitale. J’ai décidé de faire un arrêt. Je pense que tout a commencé. En arrivant à San Jose via mon Shuttle que j’avais réservé depuis l’aéroport, je n’étais pas impressionné. Comme il faisait déjà nuit, j’ai gardé la positive attitude d’explorer le tout en journée. Après tout, ça ne peu pas être si mal que ça.
1ère destination: J’arrive au Backpackers San Jose Hostel
Quartier éloigné du centre, et pas très recommandable que ce soit la nuit (et même le jour, je ne me suis pas sentie en sécurité de l’explorer). Le type à la réception insistait pour un dépôt de 20$ USD en liquide pour la clé. Malgré que j’ai payé pour mes deux nuits via ma carte. Ayant pas pu passer au guichet je n’avais pas de liquide. Finalement, il a comprit que ce n’était pas réalisme à 10:30pm d’insister de la sorte (je l’ai quand même laissé un dépôt de 20$ CAN, même si l’argent Canadien ne vaut rien par ici). J’arrive dans le dortoir de 4, étant la seule, j’ai pu l’avoir pour moi.
Déjeuner étant inclut: en me réveillant, je vais à la salle commune récupérer mon déjeuner. L’employé qui prépare les déjeuner est soit maladroite, n’aime pas sa job ou bête de nature (Ou toutes ses réponses); s’énerve contre moi car je n’avais pas le coupon. Oui, je devais deviner que chaque matin il fallait passer prendre un coupon à la réception avant d’aller chercher son déjeuner (Le type à la réception à oublier le détail). La façon dont l’employé a été grossière… je ne voulais pas rester ici. Expliquant la situation le staff essaye de l’excuser en disant qu’elle ne parle que l’espagnol. Je reviens d’un mois au Mexique, et un mois au Guatemala, et même avec la barrière de langue, je n’ai pas eu affaire à des employés aussi grossier. En plus que le secteur était situé dans un coin pas trop sécuritaire. Décidé que je partais (une nuit de perdu car pas question de revenir là).
J’ai trouvé un Hotel en plein coeur du centre de San Jose (Maragaveto), pas de déjeuner inclut mais le service était déjà mieux. Faisant le tour de San Jose, j’ai tout de suite compris que je n’aimais pas cette ville. Moi qui aime me retrouver dans les villes. Juste de se promener on peu ressentir un côté corrompu et froid. Sans saveur, rien qui dit que je suis dans la capitale du Costa Rica.
Je décide d’aller à la Fortuna.
Petit point positif: le Shuttle avait un groupe touristique, et j’ai eu le droit à un peu d’histoire du pays. Honnêtement ça reste mon seul point positif avec la guide.
Arrivèe à La Fortuna: Arenal Resort Backpackers Hostel est à 3 bloc du parc central. Contente j’arrive pour faire le check-in. Tout de suite à la réception on me dit que je dois payer en CASH (je laisse mon gros sac, et je m’en vais à la recherche d’un ATM). Enfin 10 minutes plus tard je reviens…
1- j’avais réservé pour un dorm féminin de six lits. On m’ a installé dans un dorm MIXTE de 7 lits sans m’aviser que c’était mixte. Plus tard tranquille dans la chambre quand j’ai vu deux types arrivés que j’ai compris. Bon la dame à la réception m’a ensuite remit les clés du dorm féminin, que j’aurais du avoir initialement. Problème résolut.
2- La température n’a pas aidé: saison de pluie. Et La Fortuna étant très pauvre en activité autre que de se promener dans la forêt, ou capturer les serpents. J’ai vite fais le tour. Prenant un Shuttle pour me rapprocher de l’aéroport prête à quitter Costa Rica. Juste trop plein de ce pays qui ne m’a pas séduite, plutôt dégoûtée.
En gros le service à la clientèle par ici: consiste à prendre l’argent. Et c’est tout. Même si l’un de leur employé a fait une erreur = depuis qu’ils ont prit notre argent c’est beau. Genre de mentalité qui m’a tout simplement épuisé!!!
De mon séjour au Costa Rica, ma seule consolation reste que j’ai juste booké une semaine. Pas plus que ça. Imaginez si j’aurais eu le malheur de céduler pour 2 ou 3 semaines. Disant que c’est la plus longue semaine de ma vie. J’attends avec impatience le moment de mon vol pour quitter l’endroit.
Est-ce que je prévois y revenir?
Négatif! Excepté si l’envie de grimper aux arbres, ou de partir en mode excursion dans la forêt me prend. Semblerait que ce soit le genre d’activité offert.
Avez-vous été déçue par une destination qui était dans votre BucketList?

Costa Rica = Pire destination en Amérique Central

Excepté si vous êtes un fan des volcan et excursion du genre. Mais rendu là je vous recommande le Guatemala qui est riche en culture, et a plus d’une centaine de volcans dans son territoire. Le Costa Rica je le vois comme un état américain (et pas les plus enviés). On arrivant à San Jose, j’ai sentis le côté ville mais pas du bon côté. Très vite j’ai réalisé que l’histoire du Costa Rica était effacé. Alors on ne viens pas ici pour apprendre sur la culture et les façons de faire.
Autre fait, ne pas venir dans ce pays dans la saison de pluie car justement c’est encore plus mortelle. Le tourisme est basé sur la plage. Avec la pluie = il n’y a rien. Pas de musée. Pas d’histoire. Pas de culture. Rien du tout. Le néant.
Comme beaucoup de gens (je suis certaine que vous aussi), le Costa Rica faisait parti de votre bucketlist… rapidement en réalise que NON. NON!! C’est OVER price pour rien!! En arrivant dans ce pays il n’y a pas la saveur du Sud. J’ai passé un mois au Mexique, et un autre au Guatemala… en arrivant ici, j’ai ressenti tout sauf le Sud.
Les gens sont orienté BUSINESS et faire de l’argent
Est-ce que c’est un pays de fête?
Actuellement je recherche encore une destination qui va surclasser Miami Beach dans le côté PARTY ou NIGHT LIFE. Je vous rassure qu’on peu retirer Costa Rica dans la course. Je ne suis même pas capable de décrire c’est quoi un habitant du Costa Rica. Mélange entre Peuple vendu… sans histoire… ou Wannabe état des États-Unis… Toutes ses réponses.
Finalement la conclusion… Je suis contente d’avoir pu explorer cet endroit pour pouvoir le barrer à jamais de ma route. Destination qui ne sert à rien. Straight Up ! La bouffe d’ici n’est pas fameuse. Toutes les activités offertes peuvent être offerts en mieux mais beaucoup moins chère. à quoi bon gaspiller son argent pour ça…??? Je vous rend service.. Au pire viser plus vers Panama, Honduras…. Belize… ou autre pays.
Si vous me dites le contraire… j’ai hâte d’entendre votre façon de voire. Moi j’ai un trop plein de cette ville qui a vendu son essence pour des dollars. En arrivant là, le premier sentiment est le côté d’un peuple vendu. Le point positif que je garde… l’université coûte 300$ par année au maximum car en ayant abolit l’armée le gouvernement a pu investir dans l’éducation. Honnêtement même à un prix réduit la qualité de vie est si merdique et pauvre que je ne pense pas envoyer mes futurs enfants par ici.
Non je n’aime pas le Costa Rica… excepté si un changement de dernière minute vient, je ne risque pas d’aimer de si tôt. Ou encore moins y revenir.

Mon expérience avec Air bnB

Bon j’étais décidé d’être transparente avec vous. Peut-être que c’est juste moi qu’y a eu de mauvaise expérience après tout. Ou la prochaine fois je vais être plus méticuleuse avant de confirmer. Par compte ce que je garde de ce service: très négatif.

air b n b 001
Mon 1er booking:
Je voulais me retrouver un peu à Tulum. Et j’ai vu le logement entier avec piscine et Wifi, situé au centre. Vraiment c’était comme ça que c’était présenté. L’appartement était bien excepté que le four ne fonctionnait pas. En final j’ai du déboursé pour mes repas quotidiens. Sans oublier que des travailleurs venaient faire des réparations sur le toi après 7pm. Euh… ok! Sinon, il y avait une piscine et j’avais mon intimité. Le wifi qui avait été vanté en titre était inexistant. Et en vérifiant avec les autres résidents… le problème du wifi était récurent dans toutes les unités.
Pour le check-out:
Pas pratique du tout si on a notre bus qui est cédulé en soirée. Pas évident de sortir en ville avec tous nos sac. En final pour 160 pesos j’ai pu laisser mes valises dans un hostel pas loin de la station de bus. Car dans un Air b’n’b, quand c’est le moment de partir il n’y a pas d’humain pour s’adapter à toi.
L’autre point … près du centre:
Disant plutôt que j’étais à 20 minutes à pied du centre. Encore un autre mensonge déguisé lors de l’annonce. Je comprend que les hôtes veulent louer. Mais ça ne sert tellement pas de mentir en fin de compte.
Et pour mon deuxième booking:


Scandale complet ! L’hôte qui m’avait rassuré que quelqu’un saurait là pour m’accueillir à mon arrivée à Antigua Guatemala. Sachant que je lui avais dis mon itinéraire de San Cristobal de la Casas (Méxique) jusqu’à Antigua Guatemala via Shuffle. Qui veut dire en mode terrestere dans tous les cas. Arrivée sur place la panique… Personne! Les voisins m’ont même dit que c’est un lieu inhabité. Le choc complet. Disant que ça mal commencé mon arrivée.
Ne pas se laisser abattre.

air b n b 026.JPG
Merci à cette femme qui était dans mon shufflte je n’ai même pas pris son nom. Qui m’a accompagné jusqu’à un hostel le plus près. Et a refusé de me laisser toute seule. Une ANGE tout simplement.
Et j’ai pu découvert Selina Hostel … et j’adore leur concept. Justement pour mon séjour au Costa Rica, je refuse de prendre aucune chance avec Air B’n’B, et j’ai tout annulée pour confirmer des réservations avec Selina
– Selina Santa Teresa North
– Selina Tamarindo
– Selina San Jose
Disant que ça fais parti du voyage… faire face à l’imprévus. Mon état d’âme en soirée après tout ça, je dois être transparente avec vous. J’étais ocmplètement en larmes. Mais une bonne nuit de sommeil c’est ça qu’il me faut. Et Selina Antigua est bien situé en ville, et je vais pouvoir découvrir le coin.
Vive l’aventure!