Expérience avec Worldpacker

Pour commencer je suis toujours en voyage. Pour être plus précise, là je suis à Rio de Janeiro (Brésil). Autours de moi les gens sont adorables. dEs amours. Par compte ça reste un pays très dangereux. Beaucoup plus que je l’aurais cru. Disant qu’on ne peu pas sortir avec son appareil photo en mode tourista. Ou prendre des photos avec son cellulaire. Risque de se le faire voler, pire on peu même se faire tuer. Mise en garde des locaux qui m’ont dit qu’ici la vie d’un être humain à moins d’importance que la montre qu’il peu porter à son poignet. Vous pouvez réalisez la peur qui m’a envahit.

Retour sur Worldpacker:

Déçu des hôtes qui m’ont menti. Menti sur ce qui était annoncé, et en arrivant sur place c’est complètement différent. Sachant que j’ai trié les tâches de ce que je voulais… et arriver c’était des auberges à moitié vide… et le boulot consistait à nettoyer. Nettoyer les toilettes, et trucs du genre. Rien à voire avec le côté, promotion, administration d’établissement touristique. Fraude!

Ce que j’ai aimé… le responsable de Worldpacker m’a rembourser 3 nuits d’une auberge pour compenser celui que j’ai laissé (le Maraca hostel). Même à ça je suis décue. Pourquoi ne pas être honnête? Ce n’est pas en mentant que les volontaires vont vouloir rester.

Là, j’attend mon vol pour retourner au Guatemala… et recommencer en quelque sorte mon processus. L’avantage … Nicaragua est à nouveau accessible, et j’ai qu’une envie d’y être pour apporter mon énergie à ce payer.

 

Règle # 1: La sécurité

Évitez d’être trop cheap au dépend de sa sécurité. C’est toujours bien d’économiser, de sentir qu’on a fait une bonne transaction, mais quand c’est au dépend de sa propre sécurité c’est à se demander si les quelques sous économiser en valait le coup.
Par exemple: en voyageant en solo au Guatemala, les quelques fois (deux fois pour être exacte que j’ai pris le ” Chicken bus” un bus local), j’étais accompagné avec un couple. Ce qui m’apportait de la sécurité. Sinon lors de mes déplacements toute seule, j’utilisais le Shuffle ( van privé qui garantit de venir te chercher à une destination pour t’amener à l’autre destination). Oui!!! C’est beaucoup plus chère que les bus locaux.

Considérablement plus chère. Par compte, la sécurité est la première règle lors d’un voyage. Pourquoi se rendre vulnérable pour sauver quelques dollars?
En voyageant c’est important de connaître SA limite. De s’écouter et de ne pas pousser plus loin. Je vais toujours le dire de sortir de sa zone de confort. Mais il faut quand même pas pousser le bouchon trop loin. Encore une fois, je ne suis pas très hicking ou les excursions dans la jungle (la Wild Life ce n’est pas trop pour moi). Bon j’avais rencontré une autre voyageuse en solo qui voulait faire une excursion (Indian Nose qui débuterait à 3 -4 heures du matin) qui veut dire se rendre dans la forêt la nuit, pour voire le couchée du soleil d’en haut. Insistante pour que je le fasse malgré que lui faisais part de mes résistances; peur du noir, et le hicking qui n’était pas mon genre d’activité. Avec son insistance je me suis écoutée et refuser. Elle a pu trouver d’autres personnes dans le même vibes de le faire. Par la suite, elle m’a avoué que finalement je n’aurais probablement pas trop aimer. L’excursion qu’elle m’avait vanter comme étant facile de 30 minutes, en finale elle m’admettait que c’était plus complexe. Marcher dans la forêt (dans le noire), et de suivre le guide qui ne parle qu’espagnol sans rien voir.
Merci à moi de m’être écouté … et d’avoir opté de rester dans mon lit!
Les mêmes règles de connaitre ses limites va s’appliquer lorsqu’on décide de faire la fête. Qui n’aime pas faire la fête? Boire c’est une chose par compte c’est important de rester conscient. Pas le temps de BLACK OUT sachant qu’on est notre support. Ne pas s’isoler. Rester dans des lieux connus. être au courant de ce qui nous entoure, et surtout ceux qui nous approche. En gros garder sa vigilence!!
Petite règle de base: Faire attention à son verre. Et la règle que j’aime le plus reste de toujours faire confiance à son instinct (la petite voix qui nous avise du danger ce n’est pas là pour rien).
Même si on peu être impressionner d’entreprendre un voyage en solo. D’être dans un endroit qu’on ne connait pas, FAKE it til you make it! Ainsi ça nous évite d’être la TARGET. Gardez la tête haute!!!
Premier détail à faire: télécharger UBER lorsque je vais être au Brésil. Pourquoi? Avec UBER on peu voir les informations du chauffeur, et tout reste dans les données. Petite sécurité en plus.
J’espère que mes quelques astuces vous sauront utiles.
À la prochaine.

Mes erreurs de débutante comme voyageuse solo

C’est bien beau de parler des avantages de voyager en solo, et de vous dire les POUR de le faire. Par compte je dois aussi partager les points moins positives. Qui m’ont beaucoup appris. Ce qui ne tue pas rend plus fort après tout.
Je me rappelle lors de mon arrivée à Rome (Italie). Après un vol de sept heures … le plus long vole que j’avais fait. Tout ce que je voulais c’était d’arriver à destination. Et vous imaginer l’achalandage de gens autours (taxi, chauffeur qui veulent faire leur profit). Arrivant en mode solo, on est automatiquement une proie. Voulant la simplicité j’ai suivi le chauffeur qui m’a offert de m’amener à ma destination. Qui m’a coûté prêt de 110 euros. Geez!!! alors que la station n’était pas trop loin, et que j’aurais pu m’y rendre pour moins de 5 euros si je m’étais fais confiance.
Mon erreur de députant encore une fois en arrivant en terre inconnu. Ce que je garde les chauffeur, taxi man en Italie sont les plus voleurs dans le globe. Déjà l’Italie est un grand pays. Assez bien structuré. Alors évité les, et utilisez les transports en commun. Sinon ils vont chercher à vous dépouiller. Justement énerver par cette situation, j’étais soûler de Rome, et j’ai précipité mon séjour pour me rendre ailleur. Pour moi j’avais très vite classer cette ville.
Trop longtemps à Milan. Honnêtement Milan est une ville qui se fait en six heures maximum ou pour être gentille, 12 heures est le maximum. Moi je pensais que Milan c’était du sérieux et j’avais miser pour trop de jour. L’horreur.
Disant que lors de mon premier gros voyage en solo… surtout ma première destination qui était l’Italie j’ai fais des erreures de débutants. Maintenant je le sais que si je ne sens pas quelque part… de partir. ET d’écouter mon vibes.
Et vous quelles sont vos erreurs de voyage ???

Mes conseils de voyages

1- Choisir sa destination avec attention:
Prendre le temps de regarder c’est quoi qui vous va. Pourquoi vouloir allez dans tel endroit, et les points de tout ce qui vous fait.
2- La première nuit:
Peu importe la destination, c’est important de planifier sa première destination (savoir ce qui en est).
3- Voyager léger:
Facile pour les déplacements de ne pas pas avoir trop de grosse valise. Ça peu être facile de voyager un peu facilement dans les transports publics. Définitivement en voyageant dans les transports en public.
4- Protéger ses documents (passport):
Important d’avoir un cadenas ou l’option de locker pour protéger le tout.
5- Fréquenter les places locales:
Rencontrer les habitants de la place c’est la meilleure façon de vivre l’expérience. Partager leur quotidien, et sortir de la zone touristique le plus possible (qui est souvent trop chère).

Le plaisir de voyager en solo

Les raisons qui mon pousser à faire un voyage en solo:
– La liberté: J’avais un besoin éminent de sortir de la routine du 9 à 5 (ou peu importe le shift, je sentais que j’étais dans ce système, pire encore je ne me voyais pu dedans). Autant que j’ai été capable de m’adapter au système. De répondre aux exigence, de me dire que j’étais comme tout le monde, mais ce n’était pas suffisant. Sortir de ma zone de confort reste plus qu’important pour se retrouver. Sortir de la zone qu’on a été (soit par nous-même ou nos proches), de se retrouver est de s’approcher vers sa liberté.
– Gagner la confiance en soi: D’avoir l’opportunité de pouvoir vivre par soi-même et faire ce qu’on veut. Vraiment pouvoir s’écouter, et agir selon son instinct. Souvent dans la routine on néglige notre voix, voici ce qui en est.
– Arrêter d’attendre les autres: Combien de fois j’ai manqué des occasions en attendant un autre. En optant pour le voyage en solo, la seule personne que j’attend c’est moi-même.
Lors de mon premier voyage en solo, j’ai vraiment eu une expérience de fou. Des rencontres que jusqu’à maintenant qui sont là. Techniquement je n’étais pas supposé partir en solo. Mais dû à des situations avec la personne que je devais partir… j’en ai eu marre d’attendre auprès des autres. De me dire qu’est-ce qui va se passer? Ou de manquer l’aventure de ma vie à cause d’un autre. Vous pouvez devinez que ça avait été la meilleure décision de ma vie.
Sentiment de liberté, et de bien être. La possibilité de rencontrer du monde. De faire ce queje veux. Sans avoir à me soucier de rien du tout. Pour moi ça reste un plaisir comme toujours. Ok mon premier voyage en solo … Miami Beach. Pas trop loin de chez moi, juste assez pour me retrouver avec moi-même.

Ensuite j’ai été un peu plus loin.. Me rendre en Europe vers un délai plus loin (deux mois et demie). De se retrouver dans un endroit complètement loin d’ici. Vraiment loin, trop loin de tout, imaginer de se retrouver dans un autre continent livrée par soi-même. Le sentiment de liberté, et une confiance à grandit à mille (quoi d’autre).

 

lake atiltan and proof flight 068